Comment améliorer son estime de soi ?

Un chat se reflétant en lion

L’estime de soi peut être positive ou négative en fonction de différents facteurs : les expériences passées, les échecs et les réussites vécues, le rejet ou l’admiration des autres.

Vous avez connu des échecs ? Cela vous a fait perdre votre confiance en vous et en vos capacités ? Cela vous empêche désormais de parvenir à une réussite ? Certaines difficultés peuvent faire baisser l’estime de soi, entraîner du stress, de l’anxiété, des pensées et des sentiments négatifs. Modélisons cela par un cercle vicieux, moins vous aurez d’estime pour vous-même et moins vous réussirez. En conséquence de quoi, plus vous échouerez et plus vous diminuerez la valeur que vous vous attribuez.

Il est temps de briser ce cercle et de retrouver une bonne estime de soi grâce à quelques conseils.


Qu’est-ce que l’estime de soi ?

L’estime de soi est notre capacité à nous attribuer de la valeur et de reconnaître notre importance. Elle peut donc être positive ou négative. Cette notion englobe toutes les pensées, les opinions et les sentiments que nous possédons envers notre personne.

Avoir une faible estime de soi peut impacter négativement notre mental. Par la suite, cela peut entraîner des conséquences sur notre vie professionnelle et personnelle. Avec un tel niveau d’estime de soi, il peut être difficile de faire le premier pas pour aborder une personne ou de se mettre en avant pour défendre ses opinions au travail, par exemple. Cela peut également se traduire par une sensibilité plus accrue face aux critiques, jusqu’à se remettre totalement en question sans même réfléchir au fondement de ce jugement et au contexte.

À contrario, plus vous possédez un haut niveau d’estime et plus, vous avez la capacité d’être heureux et de ne pas prendre en compte le jugement des autres puisque vous savez ce que vous valez ! Cela entraînera la confiance en soi, l’envie de foncer dans de nouveaux projets. Vous serez d’avantage enclin à essayer de nouvelles choses en sortant de votre zone de confort, de postuler à un poste pour lequel vous ne vous sentiez pas à la hauteur auparavant, vous aurez le courage d’aborder une personne dans la rue, etc.

Pour que l’estime de soi devienne l’une des clés de votre bonheur et de votre réussite, il est important de savoir l’appréhender et de la cultiver quotidiennement !


5 conseils pour améliorer son estime de soi

1/ Savoir s’aimer soi-même

Chaque individu possède un passé et des expériences plus ou moins difficiles, l’important est de se focaliser sur le moment présent ! Mettez de côté votre passé pouvant vous ralentir dans vos projets, laissez derrière vous les remarques désobligeantes vous faisant douter de vous.

Cela peut être des remarques de :

  • Vos anciens professeurs vous disant que vous ne réussirez jamais dans tel ou tel domaine
  • Votre entourage vous disant que vous n’y arriverez jamais dans la vie
  • Personnes souhaitant se valoriser en vous dénigrant
  • « Tu es trop faible mentalement pour réaliser cela »
  • « Tu es trop naïf »
  • « Nul en mathématiques, français, anglais, … »
  • « Tu ne décrocheras pas ton diplôme »
  • « Ce métier n’est pas fait pour toi »
  •  Etc.

Vous n’êtes plus la même personne aujourd’hui qu’hier ou il y a quelques années. Laissez tout cela derrière vous, vous n’êtes plus cet enfant à qui on disait tout cela, vous êtes adulte, construisez-vous votre propre opinion de vous sur le présent et le futur. Apprenez à aimer la personne que vous êtes devenue.

Êtes-vous conscient que nous sommes toujours plus durs envers nous-mêmes qu’envers les autres ? Lorsque nous échouons, nous nous flagellons nous-mêmes avec des termes brutaux : « nul », « raté », « stupide », « je ne méritais pas de réussir », (tout cela en restant correct, on ne mettra pas tous les noms d’oiseaux !). Vous êtes-vous déjà demandé si vous réagiriez de la même manière avec les autres ? Sûrement pas ! Si vous traitez de « bon à rien » votre enfant ou vos amis à chaque échec, il est temps de revoir votre définition de parentalité et d’amitié !
Apprenez à être indulgent avec vous-même. Utilisez la pensée positive pour trouver des avantages à chaque obstacle et réconfortez-vous avec des paroles positives. Enfoncer le clou ne vous servira pas à grand-chose à part perdre davantage de temps en lamentations.

Il est important d’apprendre à reconnaître vos talents, votre savoir-être, votre savoir-faire, vos défauts et vos qualités. Vous possédez peut-être peu de connaissances (le fameux « je suis nul ») dans un domaine, mais vous possédez d’autres qualités et d’autres talents. Nous sommes tous différents, vous n’êtes peut-être pas aussi doué dans un domaine qu’un de vos amis, mais vous possédez d’autres talents que ce dernier ne possède pas. Au lieu de vous comparer aux autres, reconnaissez à la fois vos faiblesses et vos forces ! C’est comme cela que votre estime de vous augmentera.

Pour prendre conscience de tout cela, réalisez une liste. Nous possédons tous des compétences particulières allant de la vie quotidienne (cuisine, bricolage, musique, créativité, …) à la vie professionnelle (bon orateur, écriture, négociation, perfectionniste, être à l’écoute, …). Le fait de prendre des notes permet de les relire à tout moment, notamment lorsque vous ressentez une baisse d’estime ou de confiance en vous. N’hésitez pas à l’épingler sur votre frigo, votre bureau ou dans votre voiture !


2/ Vivre en accord avec soi-même

Nos actes ont un impact direct avec notre estime de nous. Si nos actes sont en accord avec notre façon de vivre, nos croyances et nos valeurs, nous serons fiers de les avoir accompli. Par conséquent, nous améliorerons automatiquement notre estime. Au contraire, certains actes allant à l’encontre de nos principes peuvent nous empêcher de dormir, provoquer du stress ou des remords faisant baisser la valeur que nous nous attribuons.

Vous l’aurez compris, il est important de vivre en accord avec soi-même. Vous pensez que c’est plus facile à dire qu’à faire ? Alors, oui, il est parfois difficile de mettre ce conseil en pratique. En effet, la société a tendance à nous juger dès que nous sortons de la « norme ». La peur d’être jugé ou catégorisé peut parfois nous influencer à nous conformer, même si cela va à l’encontre de nos principes.

Or, il ne faut pas écouter les jugements des autres ! N’hésitez pas à sortir de vos « boîtes », de faire ce que vous aimez, peu importe ce qu’en dit la société. Dites-vous bien que, quoi que vous fassiez, la société vous jugera constamment. Alors autant l’être en faisant ce que vous aimez !

Faites les choses en fonction de vos principes, non pas par envie, mais parce que vous croyez qu’il faut le faire. Prenons un exemple : les personnes luttant contre la pollution n’ont pas envie d’aller nettoyer des plages. Elles préféreraient que ce soient les gens qui prennent conscience ne pas laisser traîner leurs déchets. Et pourtant, parce qu’elles croient au bien-fondé écologique du nettoyage des plages, elles vont le faire. Cela peut parfaitement être transposé dans votre quotidien ou dans votre travail.


3/ Aider les autres pour décupler sa valeur

Lorsque vous rendez service à votre entourage en partageant vos connaissances et vos savoir-faire, comment vous sentez-vous ? Utile, heureux ? C’est normal et vraiment gratifiant d’aider les gens autour de soi.

Le fait de savoir que vous pouvez être utile et apporter quelque chose aux autres, vous permettra d’avoir une meilleure estime. Demandez-vous comment vous aidez les autres au quotidien, cela peut être grâce à votre travail ou à vos activités personnelles. Le fait d’aider des collègues dans leur travail, d’aider vos clients, d’être bénévole dans une association … : tout cela est gratifiant.

Encore une fois, soyez en accord avec vous-même, il ne servira à rien de s’inscrire dans une association ou de se forcer à proposer votre aide si cela ne fait pas partie de vos principes.

En bref, l’estime de soi provient de nombreux facteurs. Malheureusement, nous ne prenons pas toujours en compte la portée de nos conseils et de nos actions envers les autres. Alors, ne restez pas focalisé seulement sur vous-même, ayez une plus large perception afin de savoir si vous apportez de la valeur à l’extérieur.


4/ Ne pas se focaliser sur l’admiration

Il est fréquent de mesurer son estime de soi en fonction de la reconnaissance des autres. Plus votre entourage vous fait d’éloges et mieux vous vous sentez. Est-ce votre cas ? Malheureusement, cette appétence pour l’admiration est à double tranchant puisque le rejet et la critique ne sont jamais bien loin.

La reconnaissance des autres nous rend fiers nous apporte de l’estime, mais il ne faut pas rendre cette reconnaissance incontournable. Si vous prenez en compte l’admiration, vous prendrez également trop à cœur le rejet. Ce dernier étant souvent plus fort que l’admiration, si vous mettez cela dans une balance, vous ne retiendrez que le mauvais. 

Cela signifie donc que si vous évaluez votre valeur en fonction du retour des personnes, si ce dernier est majoritairement négatif, votre estime sera au plus bas. Or, ce n’est pas parce que votre entourage n’est pas d’accord ou trouve votre travail complètement « nul » que c’est la réalité. Rappelez-vous que Walt Disney a été renvoyé par manque de créativité !!! Cet exemple remet les choses en perspective, n’est-ce pas ? Repensez à cela à chaque fois que l’on dénigre vos idées ou votre travail dont vous vous sentez fier.

De plus, lorsque l’admiration, ne sera plus là, vous aurez l’impression de ne plus être bon à rien. Alors que cela ne change rien, ce n’est pas parce qu’on ne vous complimente pas que vous n’évoluez pas dans le bon sens et que vous n’avez pas à être fière de vous.

Ne vous considérez jamais au plus bas ou au plus haut, l’ensemble de vos expériences fait que vous êtes les deux. En effet, vous avez peut-être réussi et cela vous vaut beaucoup d’admiration, mais il faut garder en mémoire que vous êtes également passé par des difficultés ou des échecs avant de réussir. L’important est de toujours tout remettre en perspective, personne n’est le meilleur ou le plus nul. Nous avons tous été « nuls » à un moment donné de notre vie ».


5/ Cultiver la gratitude

Dans la recherche de l’estime de soi, il est important de prendre en considération l’ensemble du chemin effectué vers la réussite ou vers l’échec. Chaque parcours possède des leçons grâce auxquelles vous apprendrez de nouvelles choses sur vous-mêmes et grâce auxquelles vous pourrez être fiers de vos actes.

Certaines difficultés s’imposent à nous, que nous l’ayons « méritée » ou non. C’est-à-dire que vous pouvez travailler sans relâche, un obstacle peut vous barrer la route ou détruire tout votre travail. Pendant de tels moments, on peut se dire, qu’on a le « mauvais œil », qu’on est malchanceux, que c’est le destin, etc. À ce moment précis, la motivation peut faire défaut, ensuite, c’est votre estime qui décline jusqu’à ce que vous deveniez l’ombre de vous-même.

Or, il faut garder en mémoire qu’il n’existe pas de chance ou de « poisse », vous ne réussissez pas par chance, mais grâce à vous. Vous n’échouez pas par malchance, seulement en faisant des omissions ou des erreurs. En vous disant, « j’ai réussi par chance », vous insinuez que vous n’avez rien fait pour gagner. Par conséquent, vous diminuez vous-même considérablement votre estime. Apprenez à reconnaître votre valeur, la valeur de votre travail, de vos actions.

Lorsqu’une difficulté se présente, utilisez le pouvoir de la pensée positive. Dites-vous que chaque obstacle existe pour une bonne raison ! Cela peut être pour vous inculquer des leçons, vous faire évoluer, vous diriger vers un nouveau chemin, etc. Un jour ou l’autre, vous comprendrez pourquoi cette difficulté vous a barré la route. Ce jour-là, vous remercierez la vie de vous avoir fait dévier de votre trajectoire. Ceux qui pensent de la sorte auront l’envie de continuer pour comprendre enfin la raison. La motivation ne sera constante, leurs projets avanceront et leur estime ne cessera pas de s’accroître.

Prenez chaque obstacle comme l’occasion d’évoluer, d’apprendre et d’en tirer des avantages. En effet, peut-être que sans ses obstacles, vous n’auriez pas connu votre moitié. Vous n’auriez peut-être pas le travail que vous avez aujourd’hui, vous auriez conservé des personnes qui vous étaient nocives, etc. Alors, apprenez à aimer les échecs !



Essayer de plaire à tout le monde, c’est ne jamais réussir à plaire à personne finalement. Alors, faites les choses de la manière dont vous le souhaitez ! Passez outre les jugements et construisez votre propre estime de vous-même. Prenez en considération toutes vos qualités et compétences. Forgez vous une estime et une confiance en vous à toute épreuve. Enfin, essayez de voir les obstacles comme un moyen d’apprendre pour aller encore plus loin. Évitez de penser qu’un échec est une sorte de signification, telle qu’une route sans issue.

Vous souhaitez trouver de l’inspiration chaque jour pour vous aider à penser de manière positive ? Rendez-vous sur notre page Instagram !

Articles recommandés pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *