Apprenez à aimer vos échecs

Coeur

Il faut parfois échouer pour prendre conscience que nous avons emprunté le mauvais chemin, se rediriger et réussir d’une manière que l’on n’aurait même pas pu imaginer auparavant. L’échec est une simple question de perception, pour certains, ce serait un signe selon lequel vous n’étiez pas fait pour ce projet, pour d’autres, ce serait l’occasion de mieux recommencer !


Améliorez votre perception de l’échec

Depuis notre plus jeune âge, nous devons réussir à l’école, aux examens, au permis de conduire, à trouver un travail, etc. Cette volonté de la réussite nous a inculqué à tort que l’échec ne pouvait être perçu que d’une manière négative. Le simple fait d’évoquer cette notion peut être effrayant pour certains. Notre société mélange l’échec avec le fait d’être un « raté ». C’est cette perception qui nous fait manquer de confiance en nous et diminue notre estime lorsque nous faisons face à l’échec. 

Où se trouve le réel problème ? Nous laissons la société, selon ses critères, dicter ce que signifie la réussite et l’échec. Pourtant, chacun possède sa propre notion du bonheur et de la réussite, n’est-ce pas ?

Éliminez de votre tête l’association échec-négativité. Nous sommes des humains, cela signifie donc, que nous sommes en proie aux difficultés et à la non-réussite. L’important est de pouvoir transformer tout cela en expérience. Le fait d’en tirer des leçons signifie que vous avez réussi (en quelques sortes), eh oui, vous avez réussi à gagner en compétence, en connaissance ou en qualité ! Le plus dur n’est pas de rester bloqué sur son échec, mais bel et bien d’avoir le courage et la motivation de continuer d’avancer ou de recommencer.

Citation de Socrate "La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé".

Faisons un exercice simple, essayez de trouver une personne n’ayant pas connu d’échec avant de réussir. Trouvez-vous un exemple ? Non ? Tout simplement, parce que rares sont les personnes réussissant du premier coup. Vous ne dérogerez sans doute pas à cette règle. Alors, positivez !

Les plus grands romanciers ont connu des refus de publication. Les plus grandes stars de cinéma ont échoué à des castings. De grands chefs cuisiniers ont dû exercer dans plusieurs restaurants pour être percer, etc.

Il faut également savoir, que nous sommes généralement plus sévères envers nous-mêmes, qu’envers les autres. En effet, il est facile de se flageller en se traitant de bon à rien, de raté, de vous dire que de toute manière, vous n’y arriverez pas. Au lieu de vous dire tout cela, essayez de transposer cette situation à l’un de vos proches. Lui diriez-vous que c’est un raté ou essayeriez-vous de lui remonter le moral et de le motiver à réessayer ? Alors pourquoi ne pas être plus indulgent envers vous-même ?

Pour faire face à cet esprit pessimiste et défaitiste, utilisez le pouvoir de la pensée positive. Grâce à lui, vous améliorerez votre confiance en vous, votre estime, votre motivation et vous serez plus à même de faire face aux difficultés. Tout cela vous aidera à ne pas baisser les bras, à percevoir l’échec comme un simple obstacle vous séparant de la réussite.


Tirez parti de vos échecs

N’importe qui peut se tromper à un moment ou à un autre. Une autre manière de voir l’échec négativement est de se comparer aux autres, « Pourquoi a-t-il réussi et pas moi » ? Nous sommes tous différents, nous ne possédons pas la même éducation, pas les mêmes connaissances ni les mêmes expériences. Ne vous comparez jamais aux autres parce que c’est là que les problèmes surgissent, là où il n’y en avait pas avant. Choisissez votre définition de la réussite et n’écoutez pas les autres.

Savoir apprendre de nos échecs est une qualité fondamentale pour avancer dans la vie. Chaque situation négative vous apportera du bon. Certains vous diront même qu’échouer est l’une des meilleures choses qui puissent vous arriver. Tentez de percevoir des points positifs à chaque difficulté, c’est d’ailleurs, l’une des choses que nous apprend la pensée positive.

Imaginez que vous avez raté un entretien d’embauche que vous souhaitiez et que quelque temps plus tard, une entreprise vous approche pour faire le travail de vos rêves. Ne seriez-vous pas alors heureux que l’entretien précédent n’est pas abouti ? Chaque situation possède sa part de bénéfice, il suffit de savoir comment la percevoir.

Il est parfois difficile de laisser son passé derrière soi et de continuer à avancer. Mais, il est nécessaire d’accepter la situation qui s’offre à vous et de comprendre que chaque obstacle n’est pas forcément un échec. Focalisez-vous sur tout ce qu’il est possible de retirer de vos expériences plus ou moins mauvaises :

Le pessimisme et la peur de l’échec peuvent nous vider de toute motivation, de confiance et d’énergie dont nous avons besoin pour avancer. Nous savons tous cela, et pourtant nous restons souvent bloqués lors de difficultés. Osez avoir le courage nécessaire pour braver l’inconnu, sortir de votre zone de confort et échouez à nouveau jusqu’à réussir. Vous serez même plus fier d’avoir réussi après une série d’échecs que de réussir de manière « trop » facile.

Voyez tout ce que vous pouvez gagner et non ce que vous avez perdu !



Chaque projet possède son lot de difficultés, l’important n’est pas le nombre d’échecs que vous avez essuyés, mais la réussite qui vous attend au bout du chemin. Vous n’avez pas appris à marcher du premier coup et pourtant vous vous êtes toujours obstiné à réessayer.

À la recherche d’inspiration quotidienne pour vous aider à penser de manière positive ? Rendez-vous sur notre page Instagram !

Articles recommandés pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *